Partager:

« A Place to Stand »

La première ministre Wynne, la ministre McMahon, le maire Watson et des députés d’Ottawa accompagnent les musiciens de Ginger Ale & The Monowhales à la fête donnant le coup d’envoi aux célébrations d’Ontario150.

Par

Eleanor McMahon

MonOntario

Published Date: 17 févr. 2017

Photo : La première ministre Wynne, la ministre McMahon, le maire Watson et des députés d’Ottawa accompagnent les musiciens de Ginger Ale & The Monowhales à la fête donnant le coup d’envoi aux célébrations d’Ontario150.

En qualité de ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport, j’ai eu le privilège de rencontrer un grand nombre de citoyens fiers, talentueux et travailleurs, à plusieurs activités et événements spéciaux auxquels j’ai participé. Une de ces rencontres m’a particulièrement frappée, il y a quelques mois.

C’était un magnifique soir d’été, au Musée des beaux-arts du Canada de notre capitale nationale. J’étais assise, en train d’admirer la rivière des Outaouais et la Colline du Parlement. La première ministre Wynne et moi-même nous trouvions à Ottawa pour présenter le programme de notre gouvernement pour la célébration du 150e anniversaire de la Confédération de 2017. Pendant que le public attendait que nous prenions la parole, une chanson s’est fait entendre dans le système audio. Si, comme moi, vous avez grandi en Ontario vers la fin des années 60, vous la connaissez sûrement : A Place to Stand, A Place to Grow (Où l’on se tient) — notre hymne non officiel, présenté à l’Expo ’67.

Le groupe Ginger Ale & the Monowhales joue une version modifiée de la chanson A Place to Grow, pour la première fois sur scène au Musée des beaux-arts du Canada.

Puis, le groupe Ginger Ale & The Monowhales est monté sur scène, un jeune groupe de Toronto, qui incarne l’excitation et l’énergie des célébrations du 150e anniversaire de l’Ontario. Les musiciens ont joué une version moderne, entraînante et irrésistible de la chanson A Place to Stand. Les spectateurs ont commencé par frapper des mains et des pieds, puis n’ont pas résisté au plaisir de se lever pour danser. C’était un moment que je n’oublierai jamais. On pouvait sentir la fierté dans la salle, le genre de fierté que les habitants de l’Ontario ressentent à l’égard de leur extraordinaire province.

En 2017, alors que nous célébrerons nos accomplissements et partagerons notre vision d’un avenir brillant pour les générations d’Ontariens et d’Ontariennes à venir, je sais que nous chanterons et danserons ensemble au son de A Place to Stand. [Photos gracieusement fournies par Premier of Ontario Photography]