Partager:

Dons de la nature

Arbre en hiver

Le patrimoine naturel

Published Date: févr. 12, 2005

Photo : Arbre en hiver

Propriété Egbert Ross Boothby

Imaginez une parcelle sur le Lake of Bays, qui semblerait ne pas avoir été touchée par la présence de l’homme. Elle comprend un rivage naturel de presque un mille et elle est recouverte d’arbres – pruches, cèdres, hêtres et érables – nombre d’entre eux vieux de plus d’un siècle. Imaginez maintenant cette parcelle couverte de chalets ou de condominiums. Grâce à feu Egbert Ross Boothby, sa succession, six familles locales et la Lake of Bays Heritage Foundation, ceci ne se produira . . . jamais.

Egbert Ross Boothby était propriétaire d’une propriété sur le Lake of Bays. D’une superficie approximative de 19 hectares (47 acres), elle inclut 1 433 km (4 700 pieds) de rivage. Cette propriété est le plus important tronçon de rivage non aménagé à Lake of Bays – une région assujettie à d’intenses pressions en matière d’aménagement.

Ross Boothby siégeait au conseil d’administration de la Lake of Bays Heritage Foundation. C’était un ardent défenseur de la préservation de l’histoire et de la beauté naturelle du lac. Il voulait s’assurer que sa propriété soit protégée et préservée. Par conséquent, il entama des négociations avec la Fondation du patrimoine ontarien afin d’assurer la préservation de cette propriété à perpétuité.

Mark McLean a beaucoup œuvré pour assurer la protection de la propriété.

« Cette décision généreuse était typique de Ross et de la famille Boothby, selon M. McLean. Ils possédaient cette propriété depuis plus d’un siècle. Ils méritent toute notre reconnaissance, car ils ont non seulement assuré sa gestion, mais ils ont veillé à ce qu’elle soit protégée de façon permanente. »

L’entente avec la succession Boothby consistait en partie en un achat de terre et en partie en un don. Six familles ayant des propriétés situées le long du lac ont offert les fonds nécessaires à l’achat du site. Leur générosité a permis de protéger cette parcelle.

Le terrain de M. Boothby s’ajoute au portefeuille de propriétés du patrimoine naturel de la Fondation. Le site contient des caractéristiques typiques de forêt ancienne dont une forêt de hêtres et de cèdres arrivés à maturité (vieux d’environ 140 ans) située le long du rivage, et des hautes-terres composées d’une succession de hêtres et d’érables arrivés à maturité. Compte tenu de son rivage naturel de presque un mille et de sa forêt mixte intacte d’arbres arrivés à maturité, la propriété Boothby revêt une importance sur le plan écologique dans la région de Muskoka.

M. Boothby est décédé avant que la touche finale nʼait été mise aux ententes. Cependant, sa succession a respecté ses souhaits. La propriété, qui appartient désormais à la Fondation du patrimoine ontarien, sera gérée par la Lake of Bays Heritage Foundation – une société de bienfaisance locale à but non lucratif ayant pour mandat de protéger, de conserver et dʼaméliorer lʼenvironnement naturel de la région de Lake of Bays. Ce partenariat permettra à la Fondation de veiller à ce que le site de la propriété Boothby soit maintenu dans son état naturel à perpétuité, afin de préserver et dʼaméliorer son caractère pittoresque au sein du paysage du patrimoine naturel de lʼOntario. Le legs de M. Boothby perdure.

Le long du sentier dans la propriété Ricenberg. La société Ricenberg Developments Limited est depuis plus de 20 ans un promoteur immobilier actif dans la région de Grimsby et construit des lotissements résidentiels.

L’acquisition Ricenberg

En octobre 2004, la société Ricenberg Developments Limited a fait don à la Fondation du patrimoine ontarien d’une importante parcelle de neuf hectares (22 acres) située sur l’escarpement du Niagara, dans la ville de Grimsby.

Il s’agit d’un don important, car il permet d’aider à protéger un couloir du patrimoine naturel qui n’a guère été perturbé et qui est situé dans une des parties les plus urbanisées de l’escarpement. La propriété inclut une partie du sentier Bruce – le sentier de randonnée le plus long et le plus vieux de l’Ontario. Le sentier s’étend sur 725 km, de Queenston dans la région de Niagara, à Tobermory, à la pointe de la péninsule Bruce.

La propriété va du pied de l’escarpement jusqu’à pratiquement son front. Ses caractéristiques géophysiques dominantes incluent des crêtes escarpées et des vallées qui y sont rattachées, comportant quatre cours d’eau saisonniers qui émergent de l’escarpement, s’écoulent dans les vallées, pour finir sur un petit plateau. La propriété est dominée par une forêt d’érables à sucre comportant en tant qu’espèces subdominantes le hêtre américain et le noyer amer. Les espèces moins nombreuses incluent : le cerisier tardif, le bois dur, le caryer ovale et le noyer noir. Plusieurs de ces espèces d’arbres sont représentatives de la région à forêt caducifoliée, connue sous le nom de zone carolinienne, en raison de l’abondance des espèces de la flore et de la faune de nature méridionale. Il existe également un habitat approprié pour la faune.

La protection des zones naturelles de l’escarpement dans toute la péninsule du Niagara est d’une importance vitale, en raison de la présence intensive du développement urbain et agricole. Grâce à ce don généreux de terres et à un don en espèces supplémentaire visant à aider à gérer la propriété, la société Ricenberg reconnaît qu’il est important de préserver les régions naturelles de l’escarpement, tout en assurant un chemin permanent au sentier Bruce. Outre les autres terrains adjacents dont la Fondation est déjà propriétaire, l’acquisition de la propriété Ricenberg permettra de protéger 26 hectares (63 acres) de terres et d’assurer un accès à 0,85 km du sentier Bruce dans la ville de Grimsby.

Lʼacquisition récente de la propriété Ricenberg a permis à la Fondation du patrimoine ontarien dʼagrandir son portefeuille de terrains détenus en fiducie au nom de la population de lʼOntario, et dʼassurer un chemin permanent au sentier Bruce. Un partenariat de longue date avec la Bruce Trail Association (BTA) permet à la Fondation de détenir le titre de propriété sur des terres situées sur le sentier Bruce. La BTA continue de se focaliser sur lʼexpansion et la gestion du sentier et des terres avoisinantes. La Fondation est propriétaire de 99 propriétés le long du sentier Bruce, dʼune superficie totale de 1 641 hectares (4 055 acres).