Partager:

Des outils à travers le temps : protéger le passé en pensant à l’avenir

Évaluation archéologique d’une propriété du patrimoine naturel appartenant à la Fiducie

L'archéologie, Le patrimoine naturel

Published Date: mai 10, 2007

Photo : Évaluation archéologique d’une propriété du patrimoine naturel appartenant à la Fiducie

L’identification et la protection des emplacements qui, dans nos collectivités, ont une valeur patrimoniale culturelle constituent une importante partie de la gestion du changement. Les bâtiments du patrimoine, les sites archéologiques et les paysages culturels fournissent à l’Ontario une identité unique qui doit être protégée.

Notre province possède un patrimoine archéologique riche et diversifié couvrant plus de 10 000 ans. Les sites archéologiques que l’on trouve à travers la province incluent des camps de chasse et de pêche autochtones et des sites de village. Il existe également des preuves d’implantations de pionniers. La Fiducie du patrimoine ontarien joue un rôle important dans la protection et la préservation de plus de 100 sites archéologiques en Ontario. Ces sites font partie de propriétés du patrimoine archéologique, culturel et naturel aux quatre coins de la province ainsi que du portefeuille de servitudes de la Fiducie.

Les sites archéologiques sont souvent découverts durant le processus d’aménagement. Le ministère de la Culture joue un rôle clé en aidant et en guidant les municipalités et les promoteurs immobiliers, et en s’assurant que les exigences de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario sont respectées. Le Ministère passe en revue les recherches des archéologues et documente les ressources archéologiques nouvelles et existantes grâce à une base de données sur les sites archéologiques.

Il existe une large gamme d’outils disponibles pour la protection des sites archéologiques en Ontario. Les questions suivantes aident les archéologues à déterminer quelle est l’option la plus appropriée à une situation donnée :

  • Où se situe le bien?
  • Quelle est son importance archéologique?
  • De quelles informations dispose-t-on sur le site?
  • Des techniques non destructives ont-elles été utilisées pour déterminer la taille du site?
  • Jusqu’à quel(s) stade(s) a été poussée l’évaluation archéologique?
  • Le bien court-il le risque d’un réaménagement ou d’une modification essentielle du site?
  • Le site bénéficie-t-il d’un soutien politique pour sa préservation?
  • Qui est propriétaire du bien?
  • Le site archéologique contient-il un bien ou pIusieurs?
  • Quelles sont les utilisations actuelle et future du bien?
  • Le bien inclut-il aussi des ressources du patrimoine architectural?

Les réponses étant données aux questions ci-dessus, il existe de nombreuses options disponibles pour la protection des sites archéologiques :

  • Enregistrement dans la base de données provinciale.
  • Inscription à un inventaire du patrimoine municipal.
  • Inclusion dans un plan directeur archéologique municipal ou régional. Référencement d’un plan directeur archéologique dans le plan officiel d’une municipalité. Mise au point de politiques et de protocoles archéologiques dans le cadre d’un plan municipal officiel ou d’un plan de la Partie II.
  • Désignation municipale conformément à la Partie IV de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario par une municipalité.
  • Désignation municipale de biens multiples conformément à la Partie V de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario (création d’un district de conservation du patrimoine).
  • Établissement d’un accord municipal de servitude de conservation (conformément à l’article 37 de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario).
  • Mise en œuvre d’un règlement de restriction provisoire conformément à l’article 38 de la Loi sur l’aménagement du territoire.
  • Zonage archéologique conformément à l’article 34 de la Loi sur l’aménagement du territoire.
  • Établissement d’un accord de servitude de conservation détenu ou affecté par la Fiducie du patrimoine ontarien (conformément au chapitre 10 de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario).
  • Acquisition par la municipalité par le biais d’un échange de terrain, d’une négociation ou d’un achat en fief simple.
  • Acquisition par la municipalité par le biais d’une expropriation en vertu de l’article 36 de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario.
  • Acquisition en fief simple d’un bien par la Fiducie du patrimoine ontarien en vertu de l’article 10 de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario.
  • Délivrance d’un arrêté de suspension par le ministre de la Culture conformément à l’article 35.2 ou 62.1 de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario.
  • Désignation provinciale conformément à la Partie VI, article 34.5, de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario.
  • Désignation provinciale conformément à la Partie IV de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario, par le ministre de la Culture (pour les terrains non détenus par la Couronne).
  • Mise au point d’un accord d’administration et de surveillance.
  • Commémoration et reconnaissance publique du site.
  • Référencement du bien par le ministre de la Culture en tant que bien présentant une valeur ou un intérêt pour le patrimoine.
  • Prescription des sites archéologiques marins par règlement conformément à la Partie VI, article 48, de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario.

S’assurer du respect des procédures archéologiques fait partie du défi. Il est plus difficile d’essayer de préserver ces sites sur place plutôt que de creuser et de transférer les ressources. Les sites récemment identifiés sont souvent complètement excavés. Il n’y a souvent pas assez de savoir, d’expérience, de financement ou de soutien politique pour utiliser les outils disponibles pour éviter les travaux de terrassement et protéger ces sites.

Les ressources archéologiques ne sont pas renouvelables et à moins de commencer à préserver des sites importants pour une recherche future qui ne soit pas destructive, nous ruinerons complètement notre patrimoine archéologique collectif.

Fragment d’une tête de pipe en argile datant du 19e siècle

Photo: Fragment d’une tête de pipe en argile datant du 19e siècle

Découverte d’une pointe de projectile

Photo: Découverte d’une pointe de projectile