Partager:

Les principes directeurs d’une architecture viable

Réparations sur le pâté de maisons Gordon, Stratford (2007)

Photo : Réparations sur le pâté de maisons Gordon, Stratford (2007)

Par

Sean Fraser

Les bâtiments et l'architecture, L'environnement

Published Date: nov. 15, 2007

À la fin des années 1990, le ministère de la Culture de l’Ontario a présenté Huit directives en matière de conservation des biens du patrimoine bâti, lesquelles sont d’usage courant dans le secteur de la conservation du patrimoine de l’Ontario. En traduisant ces principes dans le langage de la durabilité, ceux-ci peuvent nous aider à créer une architecture plus respectueuse de l’environnement et à conserver notre actif de biens patrimoniaux.

Principe en matière de patrimoine architectural

  • Respect de la preuve documentaire. Ne pas baser la restauration sur des hypothèses. Le travail de conservation devrait être basé sur une documentation historique, telle des photographies, des croquis et une preuve matérielle.
  • Respect de l’emplacement initial. Ne pas déplacer les bâtiments sauf s’il n’existe aucun autre moyen de les sauver. L’emplacement est un élément intégral du bâtiment. Le changement d’emplacement diminue considérablement sa valeur patrimoniale.
  • Respect des matériaux historiques. Réparer et conserver plutôt que remplacer les matériaux du bâtiment et le fini, sauf lorsque cela est absolument nécessaire. Une intervention minimale permet de conserver le contenu patrimonial du bien bâti.
  • Respect du tissu original. Réparer avec un tissu semblable. Réparer pour remettre le bien dans son état antérieur, sans en modifier son intégrité.
  • Respect de l’histoire du bâtiment. Ne pas restaurer en fonction d’une période aux dépens d’une autre période. Ne pas détruire les ajouts ultérieurs d’un bâtiment uniquement dans le but de le restaurer en fonction d’une seule période historique.
  • Réversibilité. Les transformations devraient pouvoir être remises dans leur état original. Cela permet de conserver le plan initial du bâtiment et la technique.
  • Interprétation. Les nouveaux travaux devraient se distinguer des anciens. Les bâtiments devraient être reconnus comme un produit de leur époque et les ajouts ultérieurs ne devraient pas effacer la distinction entre l’ancien et le nouveau.
  • Entretien. Avec des soins constants, une restauration future ne sera pas nécessaire. Par un entretien régulier, on peut éviter les projets de restauration majeurs et les coûts élevés inhérents.

Principe de viabilité architecturale

  • Respect de la preuve documentaire. Le design durable devrait être basé sur une compréhension précise et détaillée de la propriété ainsi que des conditions et systèmes existants et historiques.
  • Respect du site. L’énergie nécessaire pour modifier un site devrait être intégrée dans le calcul de l’énergie globale. Les modifications majeures apportées à la topographie, au terrassement et à la végétation devraient être évitées.
  • Respect des matériaux existants. Conserver et réutiliser autant de matériaux que possible. Minimiser le déblaiement de matériaux et débris de l’immeuble.
  • Respect des matériaux locaux, du design vernaculaire et des traditions de construction qui ont fait leurs preuves. La construction des bâtiments historiques nécessitait une importante main-d’œuvre, utilisait des matériaux locaux et réagissait inconsciemment à l’environnement grâce à un design approprié.
  • Respect du bâtiment et de l’évolution du site. Avoir recours à une approche progressive du design du site qui permette d’opérer un montage architectural plutôt que de tout détruire et de recommencer à zéro.
  • Recycler. Le nouvel ouvrage sera-t-il utile, adaptable et/ou démontable par des designers futurs?
  • Interprétation. Le site devrait être vu comme un témoignage de son évolution. Le design du nouveau bâtiment gaspille-t-il des ressources en tentant d’habiller ou de masquer les formes existantes?
  • Entretien. Depuis le milieu du 20e siècle, les tentatives visant à minimiser/supprimer l’entretien régulier d’un bâtiment ont seulement prouvé l’importance de ce dernier. L’entretien doit être pris en compte dans le design de l’immeuble.