Partager:

Silence, on tourne!

Les Enquêtes de Murdoch de Radio-Canada

Par

Christina Jennings

L'économie du patrimoine, Les bâtiments et l'architecture, Les arts et la créativité, La communauté

Published Date: oct. 01, 2019

Photo : Les Enquêtes de Murdoch de Radio-Canada

Shaftesbury est la société de production à qui l’on doit les séries télévisées à succès Les Enquêtes de Murdoch et Frankie Drake : Détective privée, toutes deux diffusées sur Radio-Canada et dans quelque 120 pays à travers le monde.

Ces deux programmes prenant pour toile de fond le Toronto du siècle dernier, leur réalisation aurait pu représenter un défi majeur. De fait, cette ville ne regorge pas d’édifices historiques et les quelques spécimens existants sont bien souvent noyés dans des quartiers à l’architecture moderne : difficile pour la caméra de garder le champ libre.

Environ la moitié des épisodes de chaque série est tournée en studio à Toronto, où nous construisons nos décors intérieurs. La contrainte : ces derniers doivent correspondre au visuel extérieur de vrais édifices historiques. Et nos personnages doivent pouvoir « vaquer à leurs occupations » dans des lieux vraisemblables pour l’époque.

Il y a des années, j’ai eu la chance de siéger au conseil d’administration de la Fiducie du patrimoine ontarien (anciennement appelée la Fondation du patrimoine ontarien). Forte de cette expérience, j’ai pris conscience que bon nombre des collectivités voisines de Toronto sont parvenues à préserver beaucoup d’édifices et de lieux patrimoniaux.

Nous avons ainsi tourné Les Enquêtes de Murdoch et Frankie Drake : Détective privée dans diverses collectivités à travers l’Ontario, notamment à Cambridge, Guelph, Tottenham, Rockton, Dundas, Ancaster, Shanty Bay, Milton, Hamilton, Burlington, Port Hope, Cobourg, Peterborough et St. Marys. Si nous faisons tous ces déplacements avec les acteurs et l’équipe de tournage, c’est uniquement parce que nous avons besoin d’édifices historiques locaux pour assurer la crédibilité de nos séries.

Au fil des années, nous avons en grande partie tourné Les Enquêtes de Murdoch au Village du patrimoine de Westfield, à Rockton, où l’on dénombre plus de 30 édifices historiques. Selon Rondalyn Brown, responsable du site, Les Enquêtes de Murdoch ont suscité un intérêt supplémentaire chez les visiteurs canadiens et étrangers. « [Murdoch] nous a fait davantage connaître du grand public », souligne Mme Brown. « Les téléspectateurs savent que le tournage a lieu ici et s’intéressent au village. » Outre Westfield, les deux séries ont pris pour décor le chemin de fer radial du comté de Halton avec sa gare historique, ses autorails et ses tramways.

Grâce à l’historien Mike Filey, Shaftesbury a appris que le S.S. Keewatin était amarré à Port McNicoll. Nous avons sauté de joie en découvrant qu’un paquebot de l’époque du Titanic était toujours à flot, ici, en Ontario : c’est pourquoi nous avons imaginé une histoire se déroulant sur un navire d’antan. Nous avons réalisé le tournage à bord du S.S. Keewatin et dans son port d’attache, en recourant aux effets spéciaux et à la modélisation pour les scènes en haute mer (et notamment celle du naufrage prévu au scénario). Eric Conroy, le capitaine du navire, a constaté une hausse de la fréquentation touristique après la diffusion de cet épisode en 2013. Selon ses estimations, 50 p. 100 des visiteurs annuels sont des amateurs de Murdoch et ont appris l’existence de ce paquebot grâce à la série télévisée. Et ces connaisseurs viennent des quatre coins du monde. M. Conroy raconte : « Le S.S. Keewatin était pratiquement inconnu jusqu’à sa mise en avant dans votre série, en ouverture de saison. Nous avons ainsi gagné en visibilité auprès de millions de téléspectateurs : c’est le genre de publicité que je n’aurais jamais pu m’offrir. »

Construit en 1895, l’édifice Scottish Rite, à Hamilton, fait également partie des sites de tournage favoris des Enquêtes de Murdoch et de Frankie Drake : Détective privée. L’extérieur nous a servi à recréer différents lieux, dont un poste de police des années 1920, tandis que l’intérieur fait office de « doublure » du Musée royal de l’Ontario.

Depuis la première saison des Enquêtes de Murdoch, nombre d’épisodes ont aussi été tournés à Cambridge. D’après Greg Durocher, président-directeur général de la Chambre de commerce locale, la ville a accueilli beaucoup de visiteurs venus spécialement des États-Unis pour en savoir plus sur les lieux de tournage de la série.

Dans notre studio de Scarborough, Les Enquêtes de Murdoch disposent d’un décor extérieur « permanent » reproduisant des rues et des voies de circulation de l’époque. Ce n’est pas le cas pour Frankie Drake : Détective privée, mais nous avons eu la chance de mettre en scène la collection exceptionnelle de bâtiments historiques de l’usine de coton (Cotton Factory) de Hamilton, construite en 1896, pour créer de nombreux décors différents.

L’une des techniques employées pour redonner vie aux lieux d’antan consiste à prendre une image fixe d’un édifice d’époque que nous agrémentons d’éléments numériques, générés par ordinateur : bâtiments, véhicules, personnages, tramways.

En 2016, Shaftesbury a assisté la Canadian Media Producers Association dans la préparation d’une étude de cas sur les retombées économiques des Enquêtes de Murdoch. À cette fin, la saison 8 a servi de modèle pour estimer les avantages économiques issus du tournage des 18 épisodes en Ontario. Voici quelques chiffres mis en évidence par cette étude :

  • 24,5 millions de dollars de dépenses directes de production réalisées en Ontario
  • 38,7 millions dollars de contribution au PIB total
  • 560 emplois à temps plein

L’étude fait ressortir l’impact positif des Enquêtes de Murdoch sur le « tourisme cinématographique » : il s’agit des visiteurs qui se rendent dans le pays ou la région de tournage d’un programme télévisé et pour lesquels cet argument constitue le principal attrait touristique. Lors d’un événement spécial organisé en 2014 au studio de Scarborough, plus de 2 500 amateurs des Enquêtes de Murdoch sont venus d’Angleterre, de France, d’Espagne, de Chine et des États-Unis pour rencontrer les acteurs et l’équipe de tournage, et visiter les lieux.

La société Shaftesbury s’est lancée dans l’aventure des Enquêtes de Murdoch et de Frankie Drake : Détective privée « par amour pour l’histoire ». Nous avions pour ambition de divertir les téléspectateurs tout en les incitant à s’approprier notre patrimoine et à découvrir certains des sites historiques exceptionnels que recèle l’Ontario. À travers cette démarche, nous nous sommes faits les défenseurs de la conservation pérenne des édifices et des lieux historiques de la province.

Vu les incroyables audiences enregistrées par ces deux programmes (Murdoch restant la série dramatique no 1 au Canada), je pense que nous avons bel et bien rempli notre mission. [Photos avec l’aimable autorisation de Christina Jennings]

Les Enquêtes de Murdoch de Radio-Canada

Photo: Les Enquêtes de Murdoch de Radio-Canada

Frankie Drake : Détective privée de Radio-Canada

Photo: Frankie Drake : Détective privée de Radio-Canada